Les seins nous renvoient à des notions de sensualité, d’érotisme, mais aussi de pudeur et de maternité.

Beaucoup de femme sont complexées par la taille et/ou la forme de leur poitrine, cette gêne peut naître : dès la fin de la puberté, après un accouchement, après une perte de poids, après une maladie ou bien simplement avec le passage du temps.

Pour le Dr Lucille Adjadj, la chirurgie plastique des seins doit donner un résultat naturel ,en cohérence avec votre souhait mais aussi en harmonie avec votre identité et le reste de votre corps.

Lorsque le volume des seins est insuffisant il est possible de réaliser une plastie mammaire d’augmentation par lipofilling (transfert de tissu graisseux autologue) ou une plastie mammaire d’augmentation prothétique.

Lorsque le volume des seins est trop important, source d’inconfort (frottement, pesanteur, dorsalgies) il est possible de réaliser une plastie mammaire de réduction.

Après une perte de poids, une grossesse ou le passage du temps il arrive que les seins ptosent (du fait d’une perte d’élasticité cutanée), l’intervention indiquée est alors la mastopexie (lifting des seins).

Il arrive que les mamelons s’invaginent dans l’aréole, leur projection disparaît car ils sont tractés vers la glande mammaire par les canaux galactophores, cette modification peut être corrigée chirurgicalement par une cure de mamelons invaginés.

Après un accident, un cancer ou une autre maladie de nombreuses techniques de reconstruction mammaire existent et doivent être adaptées au souhait de chaque patiente.

Chez l’homme une hypertrophie de la glande mammaire peut s’observer soit dès le début de la puberté soit chez l'homme d'âge mûr ( elle est alors associée à une diminution de l'élasticité cutanée) et c’est alors la cure de gynécomastie qui est indiquée.

Certaines anomalies de forme sont fréquentes (seins tubéreux, asymétrie mammaire) et pourront égalementi être corrigées chirurgicalement.