Le vieillissement facial est un processus qui associe plusieurs modifications : relâchement et affinement cutané, hypertrophie et ptose (ou chute) du tissu graisseux sous cutané, hypertonie (ou hyperactivité) des muscles sous cutanés se tendant à la manière de cordes.

Une parfaite maitrise de l’anatomie faciale est nécessaire à la réalisation d’un lifting (cervico-facial ou centro-facial) car il s’agit d’un geste chirurgical complexe lors duquel chaque composante du processus de vieillissement doit être traitée afin d’obtenir un résultat esthétique parfait et en harmonie avec l’identité de chaque patient.

Le lifting cervico-facial permet de supprimer l’excédent de peau et de graisse sous cutanée par un procédé de remise en tension du SMAS (système musculo aponévrotique superficiel qui correspond à l'enveloppe recouvrant les muscles et le plan profond du visage).

Le lifting peut être associé à un lipofilling du visage permettant d’améliorer la qualité de la peau et de combler les zones qui se sont creusées et/ou à une dermabrasion qui permet de traiter les rides et ridules non accessibles par la remise en tension du SMAS.

Dans quels cas l’intervention peut-elle être indiquée ?

Le lifting cervico-facial peut être indiqué chez les patients d’âge mûr qui présentent un relâchement cutané facial et/ou cervical.

Le lifting centro-facial peut être indiqué chez les patients présentant une ptose de la partie centrale du visage (au dessus des sillons nasogéniens), il est souvent associé à une blépharoplastie inférieure.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention se déroule lors d’une hospitalisation de courte durée (entrée le matin et sortie le lendemain), sous anesthésie générale.

Le lifting cervico-facial est souvent associé à une lipoaspiration du cou qui permet non seulement de supprimer les surcharges graisseuses mais aussi de retendre la peau par effet de rétraction post traumatique (le derme « traumatisé » par la canule de lipoaspiration va, en réponse, se rétracter). Lorsqu’il existe des cordes platysmales saillantes un geste de suture plastysmal peut être associé (suture de ces 2 cordes entre elles).

Les cicatrices du lifting cervico-facial sont pré et rétro auriculaires (devant et derrière les oreilles) puis en zone chevelue.

Les cicatrices du lifting centro-facial (qui est le plus souvent associé à une blépharoplastie inférieure et parfois à un lifting temporal) sont sous ciliaires (2mm sous la ligne d’implantation des cils) et en zone chevelue derrière les tempes.

A la fin de l’intervention des redons ainsi qu’un pansement compressif « en casque » sont mis en place par le chirurgien.

Quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires ne sont pas douloureuses mais plutôt marquées par une sensation de tension lors du 1er mois.
Les redons et le pansement compressif sont retirés le lendemain, avant la sortie du patient.
Il est conseillé de garder la tête légèrement surélevée pendant la 1ere semaine.
Un masque de contention est à porter pendant 1 semaine nuit et jour puis pendant 1mois uniquement la nuit afin de diminuer l’oedème et d’accélérer la cicatrisation profonde.
Des soins de cicatrice sont à réaliser par le patient (lavage biquotidien des cicatrices au savon doux, pommade sur les cicatrices afin qu’elles ne soient jamais sèches et que les croûtes puissent ramollir pour ensuite tomber seules).
Les fils sont retirés vers le 7eme jour post-opératoire.
Il est conseillé de masser vos cicatrices à partir du 1er mois post-opératoire afin de les assouplir et de les rendre moins visibles.
Les cicatrices devront impérativement être protégées du soleil (écran total) pendant 1 an.

Quelles sont les principales complications possibles ?

Les principales complications des lifting cervicaux-faciaux sont :

  • l’hématome : secondaire à un saignement en post opératoire. Il se manifeste par un gonflement localisé et douloureux. Son traitement est fonction de son importance : attendre que le corps le résorbe seul, ouvrir la cicatrice sur 1cm pour lui permettre de se drainer, très rarement reprise chirurgicale
  • le sérome : c’est une poche sous cutanée remplie de liquide lymphatique faisant suite à la section de petits vaisseaux lymphatiques (invisibles à l’œil nu). Son traitement repose sur la ponction à l’aiguille en consultation.
  • les paralysies faciales partielles et transitoires : elles font suite au traumatisme de petits filets nerveux terminaux du nerf facial. Ces paralysies inquiètent beaucoup les patients mais sont totalement réversibles dans les 3 mois qui suivent l’intervention.

A partir de quand est-il possible d’apprécier le résultat esthétique de l’intervention ?

Il existe des ecchymoses les 15 premiers jours et un œdème durant les 3 premiers mois (plus accentué lors du 1er mois).
Les cicatrices sont inflammatoires (rosées et chaudes) les 3 premiers mois puis vont progressivement s’atténuer jusqu’à la date anniversaire de l’intervention.
A 3 mois il est possible d’avoir un 1er aperçu du résultat esthétique mais ce dernier sera stabilisé à 1 an post-opératoire (durée de la cicatrisation superficielle et profonde).


Pour avoir des informations complémentaires vous pouvez lire les fiches «  lifting cervico-facial » et « lifting centro-facial » rédigées par la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.