Le vieillissement du visage se manifeste par l’association de plusieurs modifications : affinement, déshydratation et perte d’élasticité cutanée, hypotrophie du tissu graisseux superficiel sous cutané, hypertonie des muscles de la mimiques (appelés muscles peauciers car situés juste sous la peau) qui se tendent à la manière de cordes et hypertrophie du tissu graisseux profond (poches au niveau des paupières et bajoues surtout).

La toxine botulique agit sur la composante musculaire du vieillissement facial en bloquant l’hyperactivité des muscles peauciers responsables des rides.

Les principaux sites d’injection sont : la glabelle (rides du Lion verticales), le front (rides horizontales), les pattes d’oie (en éventail autour de l’œil), la lèvre supérieure (rides verticales) et le cou (cordes platysmales).

De la même manière qu’il n’existe pas de « petite chirurgie », il n’existe pas de « petite injection ». L’injection de toxine botulique nécessite une maitrise absolue de l’anatomie du visage afin d’obtenir le résultat escompté qui doit avant tout être naturel et en harmonie avec l’identité de chaque patient.

Dans quels cas une injection de toxine botulique peut-elle être indiquée ?

Une injection de toxine botulique peut être indiquée chez tout patient présentant une ou plusieurs rides d’expression qui ne disparaissent pas lorsque le visage est au repos.

Les injections de toxine botulique apportent également d'excellents résultats dans le traitement des "cordes platysmales" observées au niveau du cou.


Par ailleurs, des injections de toxine botulique peuvent être indiquées dans le traitement de l’hyperhidrose (transpiration excessive) notamment axillaire.

Comment se déroule la séance ?

La séance se déroule au cabinet après une désinfection cutanée réalisée par le chirurgien.
Le diamètre des aiguilles est très fin et aucune anesthésie n’est nécessaire.
Le marquage des points d’injection est fait en fonction de votre demande d’amélioration esthétique personnelle.
La séance dure 15 à 30 minutes.
A la fin de la séance une carte sur laquelle est notée la date de l’injection, la référence du produit injecté et son numéro de lot vous est remise.

Comment la toxine botulique fonctionne t-elle ?

Avec les années les muscles peauciers deviennent hypertoniques c’est à dire qu’ils se contractent sans que nous leur en donnions l’ordre. C’est cette hypertonie musculaire qui est à l’origine de la formation des rides.

La toxine botulique bloque partiellement la tonicité des muscles traités et par conséquent efface les rides qui en résultent.

Quelles sont les suites de la séance ?

Dès la fin de la séance vous pouvez reprendre votre activité quotidienne normale.

Généralement lorsque vous sortez du cabinet votre visage ne présente aucun stigmate de l’injection mais il arrive parfois que l’aiguille traumatise une petite veinule superficielle, dans ce cas une légère ecchymose est possible au niveau du point d’injection (disparition de l’ecchymose en moins de 10 jours et maquillage possible).

Il ne faudra pas vous exposer à des chaleurs supérieures à 50°C (sauna par exemple) pendant les 10 jours qui suivent la séance (inactivation de la toxine botulique).

Les quantités injectées sont infimes et doivent impérativement rester à l’endroit précis où elles ont été injectées pendant la semaine qui suit l’acte, il faudra donc être prudent si vous appliquez de la crème hydratante (ne pas masser mais appliquer doucement).

A partir de quand est-il possible d’apprécier le résultat esthétique d’une injection de toxine botulique et combien de temps dure t-il ?

La toxine botulique commence à agir à partir du 2ème jour après l’injection, son action va ensuite en augmentant doucement jusqu’au 10eme jour puis va enfin se stabiliser à 1 mois post-injection.
Il est difficile de prédire la durée de son efficacité car elle varie avec chaque patient (plus le muscle sera sollicité moins la durée d’efficacité sera longue) mais une fourchette d’efficacité de 9 à 15 mois est habituelle.

Quelles sont les possibles complications d’une injection de toxine botulique ?

Les complications de l’injection de toxine botulique sont très rares mais il faut citer :

  • le ptosis : il correspond à une chute de la paupière supérieure, il traduit une diffusion de la toxine vers le muscle releveur de la paupière. La gêne occasionnée est d’ordre esthétique et elle est résolutive en 1mois.
  • la chute du sourcil : elle traduit une diffusion de la toxine vers le bas du muscle frontal et est résolutive en 1 mois.

Notion importante : lorsqu’il s’agit de rides profondes la toxine botulique seule peut ne pas être suffisante pour les masquer complètement. Dans ce cas il faudra soit dans le même temps soit dans un second temps compléter la séance par une injection d’acide hyaluronique (effet volumateur). Votre chirurgien vous expliquera, en fonction de votre souhait , comment procéder afin d’obtenir un résultat à la fois esthétique et naturel.

Concernant le traitement de l’hyperhidrose (transpiration excessive) axillaire par injection de toxine botulique, des informations précises et adaptées pourront vous être fournies lors d’une consultation personnalisée.


Pour avoir des informations complémentaires vous pouvez lire la fiche « injections de toxine botulique à visée esthétique » rédigée par la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.