La longueur et le diamètre de la verge peuvent être jugés comme insuffisants par un patient, source d’un complexe invalidant au quotidien avec des répercussions non seulement dans la vie de couple mais aussi dans les interactions sociales et parfois professionnelles.

Le lipofilling de verge (ou transfert de tissu graisseux autologue) permet, en une à plusieurs séances, d’améliorer significativement la qualité de vie des patients et ce de manière durable.

Dans quels cas l’intervention peut-elle être indiquée ?

Le lipofilling de verge peut être indiqué chez les patients qui ressentent une gêne concernant la longueur et/ou la largeur de leur pénis.

L’intervention peut être associée à une section du ligament suspenseur de la verge afin de gagner d’avantage de longueur pénienne.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention se déroule en ambulatoire (entrée le matin et sortie le soir de l’intervention) sous anesthésie générale (pour améliorer le confort du patient).

Le 1er temps opératoire consiste en une lipoaspiration (la zone à lipoaspirer sera choisie lors des consultations préopératoires), puis la graisse est traitée afin de ne garder que les cellules graisseuses (adipocytes) de bonne qualité et enfin réinjectée à l’aide de canule très fines à bout mousse. Les canules de réinjection sont trop fines pour laisser des cicatrices.

Si une section du ligament suspenseur de la verge (ligament allant du pubis osseux à la racine de la verge) est associée, une cicatrice verticale de quelques centimètres est nécessaire (cachée dans les poils pubiens).

Quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires sont non douloureuses mais les consignes post-opératoires doivent être très rigoureusement appliquées par le patient.
Vous pouvez reprendre votre activité quotidienne dès le lendemain de l’intervention.
Aucun pansement n’est nécessaire sauf si une section du ligament suspenseur de la verge à été réalisée (lavage au savon biquotidien, désinfectant et pansement sur la cicatrice pendant environ 10 jours).
Le plus important réside dans le massage manuel de la graisse injectée, qui doit être réalisé 3 fois par jour (5 minutes à chaque fois) pendant 1 mois afin d’augmenter son taux de prise car il s’agit d’une greffe de cellules graisseuses.
Les rapports sexuels (autres que la masturbation) sont proscrits pendant 1 mois.

Quelles sont les principales complications possibles ?

Les principales complications du lipofilling de verge sont :

  • le kyste huileux : il correspond à un petit amas d’adipocytes pour lesquels la greffe n’a pas pris. La mort cellulaire des adipocytes (adipoptose) se fait vers une fonte graisseuse d’ou l’apparition de ces kystes. Les kystes huileux sont toujours bien prévenus par les massages effectués en post-opératoire par le patient. Le cas échéant leur traitement repose soit sur des massages soit sur une exérèse chirurgicale sous anesthésie locale.
  • les irrégularités de surface (bosses et creux) : peuvent apparaitrent au décours du 1er mois post-opératoire (palpables mais non visibles). Elles traduisent une hétérogénéité de la prise de greffe et sont très bien prévenus par les massages manuels. Leur traitement repose sur une 2eme séance de lipofilling permettant de corriger sur mesure ces irrégularités.
  • l’infection de site opératoire : très rare mais possible, sa prévention repose sur les soins de cicatrice (si section ligamentaire), son traitement repose sur l’antibiothérapie.

A partir de quand est-il possible d’apprécier le résultat esthétique de l’intervention ?

Le résultat définitif en terme de gain volumétrique est apprécié 3 mois après l’intervention.

En effet, lors de cette greffe, tous les adipocytes ne vont pas survivre (taux de résorption compris entre 30% et 50%). En fonction du gain obtenu à 3 mois il sera possible de planifier une autre séance selon le souhait du patient.
Concernant le résultat de la section du ligament suspenseur de verge : le gain en longueur pénienne s’apprécie directement en sortant du bloc opératoire.



Pour avoir des informations complémentaires vous pouvez lire la fiche «  chirurgie esthétique de la verge » rédigée par la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.