Le nez est une structure anatomique très complexe et chacun des éléments qui le constitue peut être responsable d’une gêne esthétique et parfois fonctionnelle (obstruction nasale).

La rhinoplastie est une technique chirurgicale de perfection car chaque entité anatomique composant le nez doit être en parfaite harmonie avec les autres et le résultat esthétique doit être non seulement parfait mais aussi très naturel.

La rhinoplastie (et la rhinoseptoplastie) permettent de corriger de nombreuses sources de gêne (bosse ostéocartilagineuse, déviation septale, ailes trop larges ou trop évasées, nez long, nez épaté, pointe en boule, pointe tombante …).

Dans quels cas l’intervention peut-elle être indiquée ?

La rhinoplastie peut être indiquée dès que le patient présente une gêne esthétique liée à la morphologie de son nez (à partir de la fin de la croissance ostéocartilagineuse du nez c’est à dire vers 16ans).

La rhinoseptoplastie peut être indiquée lorsque cette gêne esthétique est associée à une déviation du septum nasal (parfois source de gêne respiratoire).

La septoplastie seule peut être indiquée lorsqu’il existe une déviation du septum avec des troubles respiratoires sans gêne esthétique.

Comment se déroule l’intervention ?

La rhinoplastie se déroule sous anesthésie générale, en chirurgie ambulatoire ou lors d'une hospitalisation de courte durée (1 nuit).

Il n’existe pas une technique opératoire mais des centaines de techniques opératoires qui seront adaptées à chaque patient (et qui vous seront expliquées lors de vos consultations pré-opératoires de manière détaillée et personnalisée).

La rhinoplastie peut se faire par « voie fermée » c’est à dire que toutes les cicatrices sont dans le nez ou par « voie ouverte » (permettant d’exposer complétement les structures du nez à l’opérateur) et il existe alors une toute petite cicatrice sur la columelle. Le choix de la voie d’abord est fait par votre chirurgien en fonction des gestes chirurgicaux à réaliser.

A la fin de l’intervention une attelle plâtrée est modelée par le chirurgien.

Quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires ne sont pas douloureuses (contrairement aux idées reçues) mais plutôt gênantes car il existe des croûtes dans le nez et les sinus qui rendent la respiration nasale difficile les premiers jours.

L’attelle plâtrée est retirée par votre chirurgien 10 jours après l’intervention.
Les soins post-opératoires consistent en un lavage pluriquotidien des fosses nasales afin d’éliminer au plus vite les croûtes.
La cicatrice (en cas de voie ouverte) devra être protégée du soleil pendant 1 an (écran total).
Le port de lunettes est contre indiqué pendant les 3 mois qui suivent l’intervention et il faudra éviter tout choc sur le nez pendant l’année qui suit l’intervention.

Quelles sont les principales complications possibles ?

Les complications post opératoires des rhino(septo)plasties sont exceptionnelles.

A partir de quand est-il possible d’apprécier le résultat esthétique de l’intervention ?

Pendant les 15 premiers jours il existe des ecchymoses péri-orbitaires.
La gêne fonctionnelle (troubles respiratoires) disparaît dans les 2 semaines qui suivent l’intervention.
Pendant le 1er mois post-opératoire il existe un œdème important, cet œdème diminue progressivement jusqu’au 3eme mois post-opératoire (date du 1er aperçu du résultat). Entre le 3eme mois et la 1ere année post-opératoire la cicatrisation profonde des tissus va encore modifier le résultat qui sera donc totalement appréciable à 1 an.


Pour avoir des informations complémentaires vous pouvez lire la fiche « rhinoplastie » rédigée par la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.